CONSTATS

 

CONSTATS PORTANTS SUR LE 3éme PLAN DE GESTION ET:

SES OBJECTIFS OPERATIONELS,

L’EVOLUTION DES MILIEUX.

 

Rédacteur

Vérificateur

Approbateur

OUINE.F

MODESTE.C

SANTERNE.C

Date : 06/06/2014

Date : 10/06/2014

Date: 10/06/2014

 

SOMMAIRE

  1.           GENERALITES. 3

1.1.       OBJECTIFS. 3

1.2.       CONFIDENTIALITE,  ACCESSIBILITE AUX DOCUMENTS,  DIFFUSION.3

1.3.       DOCUMENTS DE REFERENCES. 3

  1.           PERIMETRE D’ACTION. 4
  2.           DEFINITION DES CONSTATS.4
  3.           MOYEN MIS EN ŒUVRE. 5
  4.           LES COLLABORATEURS.6
  5.           METHODOLOGIE. 6
  6.           CLASSEMENT. 7
  7.           COMMENTAIRE SUR L’ANNEE ECOULEE ET PISTE D’AMELIORATION POUR L’ANNEE SUIVANTE :8
  8.           ANNEXE 1 : OBJECTIFS OPERATIONNELS DU PLAN DE GESTION EN RELATION AVEC LA CHASSE.9
1.      GENERALITES
1.1.   OBJECTIFS

Pérenniser la chasse au gibier d’eau sous ses différentes déclinaisons et l’accueil des espèces gibier d’eau sur la réserve naturelle nationale de l’estuaire de la Seine.

Recueillir des constats, des témoignages, des observations de faits divers spontanés ou évolutifs dans le temps, en et hors périmètre de la réserve naturelle. Analyser les constats, réaliser des enregistrements. Vérifier la facilité de mise en œuvre et l’efficacité des objectifs opérationnels du 3ème plan de gestion.

Les constats seront un support de discussion avec le gestionnaire de la RNN, les acteurs, autorités locales et l’administration. Sur le long terme l’objectif est de tendre vers 0 constat.

Le présent document à pour objet de définir un « protocole local »  permettant d’atteindre cet objectif.

1.2.   CONFIDENTIALITE,  ACCESSIBILITE AUX DOCUMENTS,  DIFFUSION.

Cet atelier n’est pas exposé à un risque particulier.

Le conseil d’administration pourra s’il le souhaite diffuser un état des constats à l’assemblée générale de l’association annuelle.

Le présent document est accessible à tous les adhérents de l’ACDPM.

1.3.   DOCUMENTS DE REFERENCES

Le troisième plan de gestion de la réserve naturelle de l’estuaire a été approuvé le 5 juillet 2013 par arrêté préfectoral.

Ce plan de gestion est découpé en trois documents dont un diagnostic de territoire, un document décrivant les objectifs et les opérations et un atlas cartographique.

Atlas_Cartographique_PDG3_5-7-13 

http://www.haute-normandie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Atlas_Cartographique_PDG3_5-7-13_1_-compresse_cle2a7c4f.pdf

Objectifs_Et_Operations_PDG3_5-7-13 

http://www.haute-normandie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Objectifs_Et_Operations_PDG3_5-7-13_1_-compresse_cle568118.pdf

Diagnostic PDG3 5-7-13 1 -compresse 

http://www.haute-normandie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Diagnostic_PDG3_5-7-13_1_-compresse_cle2a9a77.pdf

Les cahiers des charges réglementant les usages, la gestion hydraulique sur la réserve se trouvent dans la partie "objectifs et opérations" :

Cahier des charges hydraulique (GH7) page 216

Cahier des charges pour la coupe des roseaux (GH12) page 242

Cahier des charges sur les mares de chasse (GH14) page 246

Cahier des charges agricole (GH16) page 254

 

2.      PERIMETRE D’ACTION

L’ensemble du territoire humide de l’estuaire de la seine en et hors réserve naturelle, dans les zones de chasse et zones de non chasse.

Tous les sujets en relation avec les objectifs du 3ème plan de gestion et particulièrement en relation avec l’activité cynégétique.

Rappel :

Les principaux objectifs du plan de gestion en relation directe avec l’activité cynégétique sont listés en annexe 1 avec leur code libellé et n° de pages.

3.      DEFINITION DES CONSTATS.

Toutes évolutions naturelles de la  flore à caractère invasive ou non, niveau des eaux,  et de manière générale toutes évolutions du milieu remarquables facilement identifiables, traçables temporaires, définitives évolutives….

Toutes actions, évolutions, entreprises, ayant un caractère suspect, anormal ou inhabituel quel qu’en soit l’auteur.

Toute manifestation, ou regroupement pouvant occasionner une gêne ou un dérangement pour la faune et la flore quel qu’en soit l’auteur.

Tout acte ayant un caractère de pollution par des industriels, l’activité portuaire, particulière, de déversements de déchets verts, de gravats, de démolitions, de consommables putrescibles ou imputrescibles.  

Observation d’oiseaux d’eau rares.

Observation d’oiseaux d’eau communs en forte concentration.

Observation de la faune nuisible.

Les problèmes de communication avec les gestionnaires et autres intervenants sur le site…

4.      MOYEN MIS EN ŒUVRE

Prises de vues :

Appareil photo numérique

Appareil photo argentique

Téléphone portable

Outil de mesurage :

Mètre

Décamètre

Optiques :

Jumelles

Lunette d’observation

Localisation :

Carte issue de l’atlas cartographique

Carte précise de type IGN

Copie d’écran de vue aérienne (Google-Earth, Géoportail…)

Documentation

Papier libre,

Informatique…

Communication

Sur papier libre

Par envoi de fichiers informatiques

Enregistrement

Manuscrit sur une fiche de constat.

Classement papier, et numérisation informatique

5.       LES COLLABORATEURS.

Toute personne membre de l’ACDPM BS PC

La commission. Le nombre de personnes rattachées à cette commission doit être défini et suffisant pour atteindre l’objectif.

Les administrateurs et délégués.

6.      METHODOLOGIE

Tout constat sera l’objet d’un enregistrement.

Une fiche de constat sera établie. Pour ce faire un minimum d’éléments seront nécessaires et seront les suivant :

INFORMATIONS :                                                                                                     PAR:

La date  et l’heure du constat                                                                                        l’observateur

L’identité de l’observateur                                                                                              l’observateur

La nature du constat                                                                                                      l’observateur

Le matériel utilisé                                                                                                           l’observateur

Le positionnement sur une carte de l’observateur (sur support informatique ou manuscrit)

                                                                                                                                       l’observateur

Le positionnement sur une carte du fait constaté (sur support informatique ou manuscrit)

                                                                                                                                         l’observateur

L’illustration du constat                                                                                                    l’observateur

La vérification par une personne de la commission de la validité du constat (vérifier qu’il ne s’agit pas d’un objectif opérationnel du 3éme plan de gestion ou qu’il s’agit d’une déviation…)                                                                                                                                                       la commission

Un numéro de chrono attribué                                                                                     la commission

L’enregistrement du constat                                                                                        la commission

La décision de laisser la fiche de constat ouverte pour enrichissement si le constat est évolutif ou la fermeture si le constat est ponctuel.                                                                            la commission

Le classement papier et informatique du constat                                                        la commission

7.      CLASSEMENT

Tableau de classement des constats et relation avec le plan de gestion. Les 3 lettres (code classt) sont à reporter devant le N° de chrono des fiches de constats.

Une fiche d’enregistrement de numéro de chrono sera renseignée par code de classement..

Code Class.t

Nature des constats

Objectif opérationnels du 3ème PDG

RES

Travaux de restauration sur la RNN par le gestionnaire…

1 ;

ACC

Territoire d’accueil, observation d’oiseaux…

2 ; 3

HYD

Gestion hydraulique par le gestionnaire…

4 ; 5

MIL

Milieu : roselières, mares de chasse et orphelines, fossés, criques, filandres…

8 ; 9 ; 11

INV

Espèce invasives, faune, flore, nuisibles…

13 ;

POL

Police de l’environnement, plan de circulation, balisage des zones de non chasse, de la limite de réserve…

16 ; 17

COM

Communication entre usagers, acteurs, le gestionnaire…

18 ;

ANT

Facteurs anthropiques : développement portuaire… pollution…

19 ;

SCI

Scientifique…

20 ;

MDE

Site d’accueil, observatoire, visites, accueil du public

22 ;

DIV

Divers : gêne occasionnée, dérangements, dépôts de déchets,

 

 

8.      COMMENTAIRE SUR L’ANNEE ECOULEE ET PISTE D’AMELIORATION POUR L’ANNEE SUIVANTE :

Un état général sera établi conjointement avec les administrateurs et les membres de la commission en fin d’année.

Ce bilan traitera de la qualité des constats, du nombre d’enregistrements, de l’efficacité du présent protocole. Il mettra en évidence des axes d’amélioration du protocole si nécessaire. Le présent document serait alors révisé, un indice de révision identifiera les modifications apportées.

 La pertinence des constats permettra de mettre en place un plan d’actions visant à pérenniser et à améliorer les conditions de chasse au gibier d’eau sur le territoire de l’ACDPM BS-PC.

Les constats constitueront un recueil indispensable pour discussion et/ou négociation de nos conditions de chasse, de la gestion de la RNN avec son gestionnaire, et l’administration.

 

 La commission d'ouverture.

 

9.      ANNEXE 1 : OBJECTIFS OPERATIONNELS DU PLAN DE GESTION EN RELATION AVEC LA CHASSE.

Objectifs à long terme et objectifs opérationnels

Améliorer les fonctionnalités sur la réserve naturelle

Objectif opérationnel n°1 : Préserver et restaurer les flux écologiques dans la réserve naturelle et dans l’estuaire

Opérations associées :

GH1 Etude globale du secteur de Cressenval………………………………………..  (p201)

SE2 Etude des potentialités de restauration sur la réserve naturelle………………. (p38) 

Objectif opérationnel n°2 : Optimiser la capacité d'accueil pour les oiseaux d'eau en hivernage, en reposoir et en halte migratoire

Opérations associées :

SE3 Suivi des différents types de dérangements de l'avifaune……………………… (p40) 

SE6 Suivi de l'utilisation des réserves de chasse par les oiseaux…………………… (p46)

SE10 Suivi des espèces en halte migratoire …………………………………………. .(p56)

SE12 Suivi de la fonctionnalité du reposoir sur dune ………………………………… (p60) 

SE79 Suivi de la pression de chasse  …………………………………………...…… .(p198)

GH3 Création de zones non chassées……………………………………………….. ..(p204) 

GH4 Gestion et aménagements des zones non chassées  ………………………... .(p207)

Objectif opérationnel n°3 : Optimiser la capacité d’accueil des espèces en reproduction

Opérations associées :

SE16 Suivi des anatidés et limicoles nicheurs……………………………………….. (p69)

GH5 Entretenir et conserver les conditions de nidification…………………………. (p210)

Objectif opérationnel n°4 : Améliorer la connaissance des paramètres abiotiques influençant la réserve

Opérations associées :

SE23 Suivi des forçages influençant l’hydraulique de la réserve……………………. (p83)

SE24 Suivi des niveaux d’eau dans la réserve………………………………………… (p85)

SE25 Suivi de la qualité de l’eau et de l’air dans la réserve………………………….. (p88)

Objectif opérationnel n°6 : Conserver et restaurer le caractère estuarien et humide de la réserve naturelle

Opérations associées :

GH6 Mise en place et application d’un programme d’action pour la gestion du réseau hydraulique collectif……………………………………………………………………… (p212)

GH7 Cahier des charges hydraulique………………………………………………….. (p216) 

GH8 Plan d’action hydraulique………………………………………………………….. (p232)

Préserver les habitats et les espèces de la réserve naturelle

Objectif opérationnel n°8 : Conserver, restaurer et suivre restaurer l'habitat « roselière »

Opérations associées :

SE38 Suivi des roselières…………………………………………………………………. (p116)

Objectif opérationnel n°9 : Conserver, restaurer et suivre les mares, plans d'eau et fossés

Opérations associées :

GH14 Application et suivi du cahier des charges relatif à l'entretien des mares de chasse ………………………………………………………………………………………………..(p246)

SE39 Suivi des mares…………………………………………………………………….. (p118)

GH15 Entretien et restauration des mares "orphelines"………………………………. (p252)

SE40 Suivi des fossés…………………………………………………………………….. (p120) 

Objectif opérationnel n°11 : Conserver, restaurer et suivre les autres milieux à valeur patrimoniale

Opérations associées :

SE46 Suivi des milieux fortement artificialisés…………………………………………. (p132)  

GH21 Restauration et entretien des mégaphorbiaies…………………………………. (p266)

Objectif opérationnel n°13 : Contrôler et gérer les espèces dites "à problèmes"

Opérations associées :

GH24 Veille et gestion des espèces animales invasives et/ou exotiques…………… (p272) 

GH25 Gestion des espèces végétales envahissantes et /ou exotiques…………….. (p274)

SE63 Suivi des espèces exotiques envahissantes……………………………………. (p166)

Améliorer la reconnaissance de la réserve et de ses enjeux par les différents publics et acteurs

Objectif opérationnel n°16 : Veiller au respect des décrets de création de la réserve naturelle et du plan de gestion

Opérations associées :

PO1 Police de l'environnement………………………………………………………… (287) 

PO2Coordination des actions avec les différents services de police de l'environnement et de justice…………………………………………………………………………………………. (p288)

PO3 Plan de circulation…………………………………………………………………….. (p289) 

Objectif opérationnel n°17 : Améliorer la visibilité de la réserve naturelle

Opérations associées :

TE1 Balisage de la réserve naturelle terrestre et des zones de non chasse…………... (p319)

CO3 Enquête sur la perception de la réserve naturelle…………………………………... (p312)

Objectif opérationnel n°18 : Renforcer les relations avec les usagers et les acteurs locaux

Opérations associées :

 CO4 Information et échange avec les usagers.............................................................. (p313) 

Objectif opérationnel n°19 : Contrôler et gérer les facteurs anthropiques influençant la réserve

Opérations associées :

SE74 Suivi des projets des Grands Ports Maritimes…………………………………….. (p188)

SE76 Suivi des pollutions diffuses sur la réserve………………………………………… (p192)

Objectif opérationnel n°20 : Renforcer les partenariats avec les réseaux associatifs, les réseaux des gestionnaires et la communauté scientifique

Opérations associées :

AD1 Suivi des activités scientifiques menées sur la réserve naturelle par un autre organisme que le gestionnaire……………………………………………………………………………. (p333)

Objectif opérationnel n°22 : Rendre la réserve naturelle accessible à tous

Opérations associées :

FA10 Renouvellement de l'exposition de la Maison de la réserve……………………… (p305)

GH29 Aménagement des sites d'accueil du public et mise en valeur du patrimoine naturel, paysager et culturel……………………………………………………………….…………. (p283)

GH30 Amélioration des conditions d'observation de l'avifaune…………………………. (p285) 

FA11 Projet de développement d'un second pôle d'accueil du public au marais du Hode (p307)

TE4 Réhabilitation de l'atelier du Hode de Millénium Inorganics Chemicals………….. (p325)


Copyright © 2014. Tous droits réservés. - Mentions légales - Créé et hébergé par iloWeb.com

Haut